Logo Agence Litteraire Rubinstein

A propos de l’agence littéraire

L’Agence Littéraire Rubinstein est basée à Paris. Elle a été créée par Olivier Rubinstein en 2016. Longtemps éditeur (Le Dilettante, Climats, Quai Voltaire, Mille et Une Nuits, Denoël) puis diplomate, Olivier Rubinstein représente des auteurs français et étrangers de fiction et de non-fiction. L’Agence Littéraire Rubinstein conseille, oriente, défend des auteurs reconnus et des talents émergents sur les marchés éditoriaux et audiovisuels en France et à l’étranger.
L’Agence Littéraire Rubinstein est membre de l’AALF (Alliance des Agents Littéraires Français, commission littéraire du SFAAL, Syndicat des Agents Artistiques et Littéraires)

Olivier Rubinstein

agent littéraire

Olivier Rubinstein passe une partie de sa jeunesse à Amiens où, passionné de littérature, il fonde en 1978 la librairie COBRA après avoir obtenu son CAP de peintre en bâtiment, métier qu’il exercera durant trois ans. De retour à Paris, il est l’un des co-fondateurs des Editions Le Dilettante en 1984. En 1988, Olivier Rubinstein co-fonde les éditions Climats, qui publieront de nombreux auteurs français et étrangers. Il rejoint les Éditions Quai Voltaire en 1990. En 1993, il participe à la création des Editions Mille et Une Nuits dont il devient le directeur littéraire. Parallèlement, il collabore avec plusieurs maisons d’éditions telles que Textuel, Austral, L’Olivier.

Olivier Rubinstein deviendra directeur général des Éditions Denoël en 1998, maison historique qui verra sa ligne éditoriale évoluer radicalement. En 2003, Olivier Rubinstein découvre le manuscrit inédit d’Irène Némirovsky, Suite Française, qui, publié en 2004, deviendra un best-seller mondial et remportera la même année le Prix Renaudot, pour la première fois décerné à titre posthume.  Il crée et dirige la revue politique Le Meilleur des Mondes en 2007 avec Olivier Rolin, André Glucksmann, Pierre-André Taguieff, Pascal Bruckner, Marc Weitzmann, Michel Taubmann… En 2011, il devient Conseiller culturel auprès de l’ambassade de France en Israël et directeur de l’Institut français. En 2016, il crée l’Agence littéraire Rubinstein à Paris.

Olivier Rubinstein agent littéraire

Les auteurs

Stéphane Amar
 Stéphane Amar est journaliste. Installé à Jérusalem depuis 2003, il est le correspondant au Proche-Orient d’Arte, de BFM TV et de la RTS. Auteur de plusieurs centaines de reportages sur la région, il a publié un livre sur la coexistence israélo-palestinienne (Les meilleurs ennemis du monde, Denoël, 2008). Il travaille actuellement à nouvel ouvrage sur l’impasse du processus de paix à paraître aux Editions de l’Observatoire.

Stéphane Amar-auteur

Jean Baret
Jean Baret est né le 6 mars 1971 à Marseille. Il est Docteur d’Etat en droit après avoir été assistant de justice pendant 4 ans. Il est aujourd’hui avocat. Jean Baret n’a pas le permis de conduire, ne fume pas, ne se drogue pas, mais fait beaucoup de bodybuilding. Il a pris 22kgs de muscles ces dernières années. Jean Baret déteste la vue du sang. Jean Baret réfléchit beaucoup au divin marché. Jean Baret sait pertinemment que Dieu n’existe pas et ça le rend malade.

Jean Baret auteur

Elie Barnavi
 

 

Élie Barnavi est historien et essayiste, professeur émérite d’histoire de l’Occident moderne à l’Université de Tel-Aviv.

De 2000 à 2002, il a servi comme ambassadeur d’Israël en France.

Depuis 1998 Conseiller scientifique auprès du Musée de l’Europe à Bruxelles et directeur scientifique de la société Tempora, Elie Barnavi a dirigé ou codirigé les comités scientifiques de nombreuses expositions.

Élie Barnavi a publié une vingtaine d’ouvrages sur le XVIeme siècle français et européen, sur l’histoire contemporaine d’Israël et du peuple juif, ainsi que des études dans des revues professionnelles en Europe, aux États-Unis et au Canada et des articles d’analyse politique dans la grande presse, en Israël et à l’étranger (France, Belgique, Espagne, Italie).

Parmi ses derniers ouvrages parus :

  • Les religions meurtrières, Flammarion
  • La Révolution européenne, 1945-2007, Perrin, (avec Kzrysztof Pomian)
  • L’Europe frigide. Réflexions sur un projet inachevé, André Versaille éditeur
  • Aujourd’hui, ou peut-être jamais. Pour une paix américaine au Proche-Orient, André Versaille éditeur
  • Dieu(x), modes d’emploi, André Versaille éditeur
  • Dix thèses sur la guerre, Flammarion

Élie Barnavi est titulaire de plusieurs prix, dont le Grand prix de la Francophonie de l’Académie française, reçu en 2007 pour l’ensemble de son œuvre, le prix Aujourd’hui pour Les religions meurtrières et le prix Montaigne pour L’Europe frigide.

Elie Barnavi est membre de plusieurs conseils scientifiques ou d’orientation. En France, il a été en 2009 le président du colloque international sur le Cinquantième anniversaire du ministère de la Culture.

]Elie Barnavi

Emma Becker
Emma Becker est née en 1988 dans les Hauts-de-Seine. Après un baccalauréat littéraire, elle étudie la psychologie à Paris V, avant de se consacrer entièrement à l’écriture. Sa première publication prend la forme d’une nouvelle érotique parue en 2008 dans la revue Stupre. En 2011 elle publie Mr (Denoël) immédiatement remarqué par la critique et le public, traduit en 14 langues, suivi d’Alice en 2015 (Denoël) Elle vit aujourd’hui à Berlin. Elle vient d’achever son nouveau roman, La Maison, parution mondiale en 2019.

 

Cécile Desmoulins
Cécile Desmoulins, après une première expérience en Mauritanie, enchaîne les missions humanitaires  pendant presque dix ans au service de la protection de l’enfance, en particulier dans l’Afrique des Grands Lacs après le génocide rwandais de 1994 puis dans les Balkans (au Kosovo) pour l’Unicef.

Cécile Desmoulins (née en 1968) s’installe ensuite à Londres où elle étudie l’acupuncture pendant quatre ans, un art qui requiert force intérieure, centrage, maîtrise de soi, humilité et apprentissage permanent. Le contrepied de l’action frénétique en zone de guerre. C’est la sérénité en zone de paix.

Cécile Desmoulins vit aujourd’hui à Grenoble où elle a intégré une formation dans le domaine de l’économie sociale et solidaire au service des plus démunis. Son premier roman paraîtra aux Editions Robert Laffont.

Cécile Desmoulins

Jean-Philippe Domecq
Jean-Philippe Domecq est romancier, auteur de deux cycles romanesques, « Les Ruses de la vie » et « La Vis et le Sablier » (Métaphysique Fiction). Essayiste, auteur de Robespierre, derniers temps (Prix du Livre 1984, nouvelle édition en Folio-Histoire, Gallimard), il a notamment composé une Comédie de la Critique sur l’art contemporain (réédition en 2015) et sur la réception littéraire (Qui a peur de la littérature?, réédité en 2002). Trente ouvrages parus à ce jour, cf. www.leblogdedomecq.blogspot.com

Jean Philippe Domecq auteur

Pierre Edeikins
PIERRE EDEIKINS est un jeune-homme né en 1951 à Paris, France, puis, de nouveau, 20 ans après, à Kinshasa, Zaïre, où il a découvert que l’éducation reçue jusque-là était loin d’être universelle. Après une formation artistique de photographe, il s’est orienté vers l’architecture qu’il a pratiquée en Don Quichotte pendant 40 ans. Il a vécu à Paris, Londres, Kinshasa et Abidjan pour finalement retourner à Paris, plein d’usage et raison. Il renaît aujourd’hui à une nouvelle vie dans le secret espoir que la Faucheuse vienne le chercher avant qu’il n’atteigne l’âge adulte.

Mark Greene
Mark Greene, écrivain franco-américain né à Madrid, est l’auteur d’un recueil de nouvelles, Les Plaisirs difficiles (Le Seuil, 2009), de quatre romans dont Le Ciel antérieur (Le Seuil, 2013) et 45 tours (Rivages, 2016), et d’un récit biographique, Comment construire une cathédrale (Plein Jour, 2016 – prix Marianne 2017).

Mark Greene

Yannick Haenel
Yannick Haenel est né en 1967. Il a fondé la revue de littérature Ligne de risque, qu’il co-dirige depuis 1997. Il publie principalement des romans, aux éditions Gallimard, collection L’Infini, dont Tiens ferme ta couronne (2017, prix Médicis), Les Renards pâles (2013), Jan Karski (2009, prix Interallié) ou Cercle (2007,prix Décembre).

Il a également réalisé un film, La Reine de Némi (30′, 2017) produit par le Studio national du Fresnoy.Yannick Haenel

Hadrien Laroche
Hadrien Laroche est né à Paris, il a vécu et travaillé à Tel-Aviv, Vancouver, Dublin et Paris. Il est l’auteur de fictions et d’essais, traduits en langue anglaise : Les Orphelins (Allia, « J’ai Lu », 2005 ; Orphans, Dalkey Archive Press, 2015), Les Hérétiques (Flammarion, 2007), La Restitution (id, 2009), Qui va là ! (Rivages, 2015) ; Le Dernier Genet (Seuil, Fiction & Cie, Champs-Flammarion, 2010 ; The Last Genet, A writer in revolt, Arsenal Pulp Press, 2010), Duchamp Déchets : les hommes, les objets, la catastrophe (Ed. du Regard, 2016 ; Duchamp’s signature machine, Duke Univ. Press, 2017).

Arthur Larrue
Né à Paris en 1984, Arthur Larrue a enseigné la littérature française pendant quatre ans à l’Université de Saint Pétersbourg avant que la publication du roman Partir en Guerre (Éditions Allia, 2013 ; Wojna, Wagenbach, 2014) ne lui coûte son poste et son visa de travail. La Russie contemporaine hante son oeuvre, de sa nouvelle Kolossoff consacrée au pianiste Grigori Sokolov (Feuilleton, 2013) à sa traduction du Nez de Nicolas Gogol (Le Nez, Éditions Allia, 2014).

Arthur Larrue auteur

Rouja Lazarova
Née en 1968 à Sofia, en Bulgarie, Rouja Lazarova publie ses premières nouvelles dans les années 80. Elle étudie la langue et la littérature françaises à l’Université de Sofia, puis les sciences politiques à l’Université Paris X de Nanterre et à Sciences Po. Elle commence à écrire en français, et publie son premier roman en 1998. Le Muscle du Silence, Editions Intervalles, 2016 Mausolée, Flammarion 2009 Frein, Editions Balland, 2004 Cœurs Croisés, Flammarion, 2000 Sur le bout de la langue, Editions 00h00.com, 1998

Rouja Lazarova auteure

Jack-Alain Léger
succession (1947-2013) Musicien et écrivain connu sous le nom de Dashiell Hedayat, Jack-Alain Léger reçoit le Grand Prix de l’Académie Charles Cros en 1969. A partir de 1973, cet auteur prolifique, brillant, provocateur, adepte d’hétéronymes multiples qui sont autant de masques, adopte le pseudonyme de Jack-Alain Léger sous lequel il publiera une trentaine de romans sans concession dont Jacob Jacobi, qui obtiendra le Prix Renaudot des Lycéens en 1993 et un pamphlet qui fera date Tartuffe fait Ramadan. Il publiera ensuite sous le nom de Paul Smaïl Vivre me tue et Ali le magnifique.

voir +

Jack Alain Leger auteur

Bilel Maktoub
Bilel Maktoub est né le 19 décembre 1990 en Tunisie. En avril 2008, il s’embarque clandestinement pour l’Italie  et découvre la violence des relations entre migrants à Lampedusa et dans d’autres centres de transit.

Il tombe rapidement dans une vie de galères avec son cortège de violences et de coups tordus. Il est arrêté et condamné à un an de prison ferme. Finalement remis en liberté conditionnelle au bout de quelques mois, il se sent invincible. De nouveau arrêté, il est incarcéré. Brisé, il tente de se suicider. Sauvé par ses compagnons de cellule, il se tourne vers l’Islam. Il approfondit sa connaissance du Coran et des hadîths. Il décide de quitter l’Italie et se retrouve à Versailles, employé dans une pizzeria.

Avec l’aide de Patrice Champion, qui lui a enseigné le français, Bilel écrit son autobiographie, celle d’un homme semblable à des centaines de milliers d’autres qui, chaque année, au péril de leur vie, risquent tout pour atteindre les rivages de l’Europe. C’est aussi la confession sans fard d’un jeune homme qui aurait pu, comme beaucoup d’autres, s’enfoncer définitivement dans la délinquance et l’islamisme. C’est un parcours aussi bien physique que métaphysique, celui d’un jeune garçon tunisien qui peu à peu apprend à se défendre, à se battre, d’abord contre les autres, puis contre lui-même et qui va découvrir, au gré des rencontres, des mains tendues parfois, ce que vivre et penser librement veut dire.

Il séjourne désormais régulièrement en France, au Chesnay dans les Yvelines.

Bilel Maktouf

Jean-Baptiste Naudet

Jean-Baptiste Naudet est depuis l’an 2000 grand reporter au service international du Nouvel Observateur, couvrant notamment l’Europe orientale et balkanique ainsi que l’Afrique. Il a été pendant dix ans journaliste au service étranger du journal Le Monde, correspondant en Roumanie, dans l’ex-Yougoslavie et en Russie. De la guerre civile au Mozambique dans les années 90 à la dernière intervention en Afghanistan en passant par les deux guerres de Tchétchénie, il a couvert une dizaine de conflits.

Jean Baptiste Naudet auteur

François Pachet
François Pachet a été ingénieur des Ponts et Chaussées, puis maitre de conférences en intelligence artificielle à l’université Pierre & Marie Curie, il a rejoint le SONY Computer Science Laboratory à Paris dont il est devenu directeur en 2014. Avec son équipe il a produit une chanson dans le style des Beatles (Daddy’s car), puis le premier album multi-artistes composé avec l’intelligence artificielle (Hello World) en 2018. Il est maintenant directeur du laboratoire Creator Technology Research Lab de Spotify à Paris. Il s’intéresse à la littérature comme un ingénieur, c’est à dire avant tout comme un outil de construction. Histoire d’une oreille à paraître chez Buchet-Chastel.

Francois Pachet

Pierre Pachet
succession (1937-2016) Ecrivain, critique, universitaire, Pierre Pachet est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages. Son œuvre, multiple, iconoclaste, englobe essais littéraires et textes autobiographiques. Comme l’écrit Emmanuel Carrère, tous sont des exercices d’intranquillité et de vigilance.

voir +

Pierre Pachet auteur

Pierre Raiman
Pierre Raiman, né en 1957. Etudes d’Histoire et Intelligence Artificielle. A publié Le Louvre, visite virtuelle et Le Ghetto de Varsovie, fenêtres sur la mémoire (CD-ROM). La mémoire du siècle écoulé est au cœur de son écriture et le sujet de La Conspiration des horlogers.

Pierre Raiman

Johanne Rigoulot

Johanne Rigoulot est scénariste et romancière.

Elle a publié Et à la fin tout le meurt (Prix Marie-Claire du Premier Roman, Flammarion, 2007)  et Bâti pour durer  (Fayard, 2012)

Johanne Rigoulot auteure

Isabelle Sarfati
Isabelle Sarfati est chirurgien esthétique. Histoires plastiques (Stock, 2018) est son premier livre. 

Isabelle-Sarfati auteure

Nano Shabtaï
Nano Shabtaï est un écrivain et poète israélien. Le Livre des Hommes, finaliste du prix Sapir, est son premier roman.

Nano Shabtaï

Isabelle Sobelman
Isabelle Sobelman est écrivain et scénariste.

Isabelle Sobelman a publié Jalouse, Editions POL et Vivante, Editions Léo Scheer ainsi que des essais sur l’art: En attendant Beckett, Editions Marval, Des têtes, Editions de la Différence, Louis Cane, catalogue raisonné, sculptures, vol II, Editions de la Différence, Portrait d’une collection, Editions de la Différence, L’expérience Raffray co-éditions du Musée d’art et d’histoire de Saint-Brieuc et du Musée des Beaux-arts de Rouen, Entretien avec Stéphane Pencréa’ch, Editions de la Différence, Denise Klossowski le 16 octobre 2002 , Editions de la Différence, Philippe Berry, sculpteur, entretiens, Editions de la Différence, À bruit secret, sur Samuel Beckett, Editions du Centre Georges Pompidou, L’ami déclaré, sur Bernard Lamarche-Vadel, Editions du Musée d’Art Moderne.

Comme scénariste, elle a écrit entre autres La Môme d’Olivier Dahan et travaille avec les cinéastes Michaël Radford, Nalin Pan, Mona Achache, Alphan Eseli

Depuis 2017, elle fait partie du groupe « Grand trouble » mouvement artistique initié par Frédéric Pajak, au sein duquel elle écrit et réalise un travail commun avec Alain Frentzel.

Isabelle Sobelman

Thomas Snégaroff
Thomas Snégaroff est agrégé d’histoire, spécialiste des Etats-Unis contemporains, et enseignant en classes préparatoires et à Sciences Po Paris. Il a notamment publié une essai sur le corps des présidents américains (L’Amérique dans la peau. Quand le président fait corps avec la nation, Armand Colin, 2012), adapté en documentaire pour Arte. Puis il a prolongé son travail sur la présidence américaine avec deux biographies, l’une des John F. Kennedy (Armand Colin, 2013), l’autre, consacrée au couple Clinton (Tallandier, 2014). Par ailleurs, il a consacré un essai historique à la saga Star Wars, publié sous le titre Je suis ton père. Star Wars, l’Amérique et ses démons (Naïve, 2015). Enfin, en 2018, il a sorti Little Rock, 1957 (Tallandier), un récit sur l’entrée des neuf lycéens noirs dans le lycée blanc de la ville.

Par ailleurs, Thomas Snégaroff présente tous les jours sur France Info sa chronique « Histoires d’Info » qui met en perspective l’actualité du jour en partenariat avec l’Ina; et tous les dimanches, il est sur le plateau de C Politique sur France 5 pour décrypter l’actualité au miroir de l’histoire des idées. Il est également régulièrement invité à commenter l’actualité américaine sur le plateau de C dans l’Air sur France 5.

 

Emil Szittya
Succession Emil Szittya (Budapest 1886 – Paris 1964) a vécu une véritable vie de bohème : il s’installe à Paris en 1906, puis à Zurich de 1914 à 1918 où il côtoie Lenine, Radek puis le mouvement Dada au Cabaret Voltaire. Il est ami avec tous les membres de l’avant-garde sur lesquels il écrit un livre de souvenirs : Das Kuriositäten-Kabinette. Il a été coéditeur de Der Mistral un journal pré-dadaïste. Sa vie est assez proche de celle d’un autre révolutionnaire et marginal : Franz Jung. A Leipzig, il se lie avec Blaise Cendrars qu’il retrouve à Paris vers 1910-1911. Emil Szittya publie la première série de sa revue Neue Menschen. Les difficultés matérielles étaient grandes, Blaise, Emil et Marius Hanot lancèrent une version française de Neue Menschen : Les Hommes nouveaux, revue franco-allemande libre et anarchiste.

Emil Szittya est un véritable météore de la littérature européenne. Il est aussi un peintre de grand talent. Véritable apôtre de l’avant-garde, il lance le poète Lajos Kassák et fut certainement le premier à reconnaître le génie d’un Chagall ou d’un Soutine.

En 1963, peu de temps avant sa disparition, il publie 82 rêves pendant la guerre 1939-1945, une recension extraordinaire de l’inconscient en temps de guerre.

Emil Szittya

Bruno Tertrais
Bruno Tertrais est Directeur adjoint de la Fondation pour la Recherche Stratégique (FRS). Spécialiste de géopolitique et de stratégie, ses derniers ouvrages sont La Revanche de l’Histoire: comment le passé change le monde (Odile Jacob, 2017), L’Atlas des frontières: murs, conflits, migrations (Les Arènes, 2016, avec Delphine Papin), Le Président et la Bombe: Jupiter à l’Elysée (Odile Jacob, 2016, avec Jean Guisnel). En 2010, il a reçu le Prix Vauban pour l’ensemble de son œuvre. En 2013, il a reçu le Grand Prix de l’impertinence et des bonnes nouvelles pour un essai intitulé Un monde de catastrophes ? Mythes et réalités du progrès. En 2016, il a reçu le Prix Brienne du livre géopolitique de l’année. En 2017, il a reçu le Prix Georges Erhard décerné par la Société de Géographie.

Bruno Tertrais auteur

Marina de Van
Après des études de philosophie à la Sorbonne, Marina de Van intègre l’école la Fémis pour apprendre la réalisation et entame une carrière de réalisatrice dès 1997. Elle a fait à ce jour de nombreux court-métrages et trois long-métrages. Elle se met à l’écriture romanesque en 2010 et publie trois livres aux éditions Allia (Passer la nuit, 2011, Stéréoscopie, 2013, et Rose minuit, 2016). Son quatrième roman (Betty, la nuit) paraîtra en mars 2018 aux éditions Albin Michel. marina de Van

David Zaoui
 

David ZAOUI est né en 1977 en banlieue parisienne. Il a travaillé comme réalisateur et producteur dans le cinéma pendant plusieurs années, notamment aux États-Unis. Il a suivi les cours Florent pendant 4 ans où il a découvert la mise en scène. Lauréat du Festival du premier roman de Chambéry, il se consacre aujourd’hui à l’écriture.

L’Agence littéraire Rubinstein n’accepte aucun envoi de manuscrits. Vous pouvez adresser vos projets et synopsis via ce formulaire.

13 + 1 =

Mentions légales – © Agence Littéraire Rubinstein 2017